info santé : Diabète : les bienfaits du brocoli…cliquer ici

Par Marine Lepante Les brocolis seraient très efficaces contre le diabète.

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs du Centre pour le diabète de l’Université de Lund, en Suède, le brocoli permettrait de limiter la surproduction de glucose. Une bonne nouvelle pour les personnes diabétiques.

Les vertus d’un antioxydant, le sulforaphane

On le sait, le brocoli est excellent pour la santé. Il permet de lutter contre l’apparition de certains cancers, de conserver une bonne santé cardiovasculaire, de ralentir le déclin cognitif mais aussi de limiter la surproduction de sucre chez les personnes qui souffrent d’un diabète de type 2. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue Science Translational Medicine.

Selon ces travaux, le brocoli contient en effet un antioxydant, le sulforaphane, très efficace contre le diabète de type 2, qui se caractérise par un taux excessif de glucose dans le sang. Non seulement le brocoli réduit la surproduction de glucose par le foie, mais il améliorerait en outre la tolérance au sucre. Le sulforaphane, que l’on trouve aussi dans les choux de Bruxelles et les choux-fleurs, permettrait aussi de réguler la glycémie des personnes à jeun.

Une alternative aux médicaments

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont donné à manger du brocoli à des rats rendus diabétiques. Au bout de quatre semaines, ils ont ainsi observé que les taux de sucre dans leur sang avaient diminué de 23 %, contre 24 % avec la metformine. La metformine est un traitement pour personnes diabétiques qui vise à réduire les taux de sucre dans le sang, mais qui n’est pas exempt d’effets secondaires (diarrhées, douleurs abdominales, gaz, nausées, perte de l’appétit, vomissements…).

Le brocoli pourrait donc devenir une alternative intéressante aux traitements médicamenteux. « Le sulforaphane s’attaque à un mécanisme central du diabète de type 2 et n’entraîne aucun effet indésirable », se sont réjouis les auteurs de cette étude. Par ailleurs, « en tant qu’aliment fonctionnel, il est plus accessible que des médicaments ». D’autres travaux sont cependant attendus pour confirmer ces résultats

Laisser un commentaire